Canicule : peut-on venir en short au travail ?

Tweet about this on Twitter Share on LinkedIn Share on Facebook

Ca y est! Il fait beau et il fait chaud. Face à ces fortes chaleurs que connaît actuellement la France, se pose une question : quelle tenue vestimentaire faut-il opter au travail ?

La tenue vestimentaire en entreprise peut devenir un casse-tête en cas de canicule ! Les salariés travaillant dans les bureaux sont souvent tentés d’arriver en bermuda ou en tongs. Ou encore, les salariés travaillant en extérieur sont tentés de se mettre torse nu ou de remplacer leur casque par une casquette.

L’employeur peut-il imposer une tenue vestimentaire au bureau même en cas de forte chaleur ?

Chaque salarié peut en principe se vêtir comme il l’entend.

  • justifiées par la nature de la tâche à accomplir ;
  • proportionnées au but recherché.

En pratique, deux cas de figure peuvent ainsi aboutir à des restrictions : des impératifs d’hygiène ou sécurité et l’image de l’entreprise.

Alors comment s’habiller l’été au bureau ? Aucun article n’interdit les tongs, shorts ou même marcels sur le lieu de travail mais il s’agit une question de bon sens entreprise qui consiste à s’adapter à l’usage de l’entreprise. La seule obligation faite au salarié est de porter une tenue « décente ». Il est conseillé de s’adapter à la culture de l’entreprise pour ne pas se discréditer face à la hiérarchie, aux collègues et aux clients. Ainsi, imposer des règles vestimentaires aux salariés en contact avec la clientèle est justifié.

Quelles sont les tenues autorisées sur les chantiers en cas de canicule ?

L’employeur peut apporter des restrictions à la liberté de se vêtir pour des raisons d’hygiène et de sécurité. Ainsi, c’est souvent le cas pour le secteur du BTP, les jardiniers, les ouvriers agricoles, etc.

Les salariés du BTP sont souvent exposés aux températures caniculaires. Il est déconseillé aux salariés travaillant en extérieur de moins bien se protéger. En effet, la température caniculaire n’est pas une raison pour travailler torse nu ou sans casque de sécurité. Une casquette ne peut en aucun cas remplacer un casque et des tongs des chaussures de sécurité. De même, le travail en bermuda est interdit pour des raisons de sécurité. Et travailler en torse nu est déconseillé car dangereux pour les coups de soleil et insolations.

Si l’employeur tolère ces comportements, sa responsabilité peut être engagée. Il doit essayer d’adapter au maximum la tenue de travail de ses salariés aux fortes chaleurs actuelles. Pour cela, il est conseillé de fournir des vêtements clairs et légers qui vont favoriser l’évaporation de la transpiration. L’employeur devra également penser à fournir aux salariés des lunettes de protection teintées pour faire face au soleil.

Pour des raisons d’hygiène et de sécurité, le port de la tenue est obligatoire. Ne vous mettez pas en danger, même en cas de fortes chaleurs !

Quelles sont vos obligations ?

En cas de forte chaleur, l’employeur doit envisager des mesures protectrices telles qu’un aménagement des horaires de travail, des pauses supplémentaires ou encore l’affectation de salariés à des travaux sur des chantiers de repli en intérieur ou à des travaux d’atelier.

Le Code du travail vous impose une mise à disposition d’eau potable fraiche pour vos salariés. Celui-ci ne précise pas à partir de quelle température il n’est plus possible de travailler. Toutefois, le salarié peut appliquer le droit de retrait (article L4131-1) s’il a un motif raisonnable de penser que la chaleur présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé.