Prime de 1 500 € : de nouvelles informations

Tweet about this on Twitter Share on LinkedIn Share on Facebook

Si vous êtes une TPE, un indépendant ou une micro-entreprise et que votre entreprise a dû suspendre son activité ou a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de plus de 70 % en raison de l’épidémie de Covid-19, vous avez peut-être droit à l’aide de 1 500 € maximum financée par l’État, les Régions et les collectivités d’outre-mer.

En ce qui concerne le 1er volet du fonds de solidarité, nous attirons notre attention sur le fait que la demande d’aide – d’un montant égal à la perte déclarée de chiffre d’affaires en mars 2020, dans la limite de 1 500 € – des professionnels devra être déposée sur  « votre espace particulier » du site internet www.impots.gouv.fr.

Le 2nd volet permet aux entreprises qui bénéficient du 1er volet de percevoir une aide complémentaire forfaitaire de 2 000 € lorsque :

  • Elles se trouvent dans l’impossibilité de régler leurs créances exigibles à trente jours ;
  • Elles se sont vu refuser un prêt de trésorerie d’un montant raisonnable par leur banque.

Pour en faire la demande, l’entreprise doit avoir au moins un salarié. Les régions auront la charge de l’instruction de ce deuxième volet.